Résidence de Bagneux

Lancement d'un plan sobriété à Bagneux

Dans le contexte actuel de crise énergétique et climatique, Julien Delabracherie, de la résidence Victor Hugo, à Bagneux (Hauts-de-Seine), a décidé d’agir, à son niveau, en essayant de mobiliser ses troupes.

« J’ai estimé que c’était le bon moment pour lancer une campagne de sensibilisation, à titre individuel, en m’appuyant sur les préconisations du gouvernement, explique Julien Delabracherie, responsable de la résidence Victor Hugo, à Bagneux (92). À travers un courrier d’éveil, de sensibilisation. » Il a souhaité mettre « l’intelligence collective au service de la sobriété énergétique » au sein du FJT. Son projet : un plan de sobriété, présenté dans deux courriers, adressés respectivement aux jeunes et à ses salariés. Ses préconisations, qui relèvent du bon sens, sont celles que les animateurs répètent régulièrement aux jeunes depuis des années. Mais c’est la première fois qu’elles prennent la forme d’une campagne et sont rassemblées dans un même document. L’idée lui est venue après un échange avec une animatrice autour du tri sélectif des ordures, sujet récurrent dans ce foyer qui dispose de cuisines collectives.

« Les jeunes font partie de la cité et chacun doit apporter sa petite pierre à l’édifice. » L’objectif de la démarche de Julien Delabracherie, défenseur convaincu de l’éducation populaire, est aussi bien « pédagogique que financier ».  La résidence abrite depuis septembre un locataire qui fait du papier recyclé ensemencé, la société Parsemains, et elle est installée dans un écoquartier, avec des composteurs, notamment, à proximité. Il serait dommage de ne pas en profiter pour agir ! Modérer sa consommation d’eau, trier ses déchets et limiter ses consommations électriques en fermant les fenêtres, en éteignant les lumières ses appareils numériques, en dégivrant régulièrement son réfrigérateur, en débranchant les chargeurs… le plan de sobriété entre dans les détails et rappelle même qu’il vaut mieux limiter le nombre de destinataires des mails et éviter de stocker des messages ou encore privilégier les transports en commun ou les deux-roues non motorisés !

Julien n’est pas dupe, il n’attend pas des résultats immédiats et radicaux ! Il sait bien que les jeunes, finalement peu impactés par cette hausse des prix à court ou moyen terme, ne se sentiront pas vraiment concernés. Conscient qu’il est toujours difficile de toucher au train de vie individuel de chacun, il espère que les résidents, de petit geste en petit geste, se sentiront portés par ce grand sujet d’actualité et qu’ils participeront, à leur niveau, à l’effort citoyen collectif.

Les salariés de la résidence ne sont pas en reste : le deuxième volet du plan de sobriété s’adresse à eux. Le responsable compte également sur eux pour faire baisser la consommation d’énergie. Transports en commun, tri sélectif, maîtrise de la consommation électrique, limitation du nombre d’impressions… La liste des actions à mettre en place est sensiblement la même.

Les courriers, remis la semaine dernière, seront suivis d’une animation au sein de la résidence, organisée d’ici à la fin décembre. Julien mise sur la bonne volonté de tous et de chacun !

Mots clés : citoyenneté, crise énergétique, sobriété, socio-éducatif

Partagez ce contenu

Ce contenu pourrait aussi vous intéresser

Le réseau Habitat Jeunes Île-de-France s'agrandit : de nouvelles résidences-FJT sur le territoire francilien
L’URHAJ aux forums logement en 2023 : un engagement collectif pour l'autonomie des jeunes
Ambassadeurs en santé mentale : un nouveau dispositif pour la santé mentale des jeunes en Ile-de-France.
Crise du logement en Ile-de-France : alerte sur les faibles objectifs de production de logement social
Dernière Journée des équipes socio-éducatives de 2022 ! 
Le Catalogue de formations 2023 est en ligne !
Un été en inter-FJT
Création de vidéos pédagogiques
L'action socio-éducative en FJT
Projet Lotus
Projet LOTUS : accueil des jeunes réfugiés à l'ALJT
Ne manquez rien de nos actualités 

Formulaire d’inscription à la lettre aux partenaires

Vous œuvrez au quotidien au service des jeunes francilien·e·s ? Abonnez-vous à notre lettre trimestrielle pour être informé·e de nos réflexions, de nos analyses et de nos actions au service des jeunes !

Je m'abonne

* champ requis
En renseignant ce formulaire, vous acceptez de recevoir notre communication (environ 1 fois par trimestre). Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de description que vous trouverez en bas de chaque newsletter ou par mail : contact@urhaj-idf.fr.