crise des métiers de l'humain

Crise des métiers de l’Humain : Le collectif interfédéral francilien reste en alerte

Le 4 février 2022 à Paris, à l’appel de 19 fédérations et collectifs associatifs, s’est tenu un rassemblement de nombreux dirigeants franciliens des champs sanitaire, social et médico-social privés non lucratifs, avec pour objectif d’alerter de nouveau sur la crise des métiers de l’Humain et ses conséquences désastreuses. À la veille de la Conférence des métiers et de l’accompagnement social et médico-social, les attentes sont fortes et les enjeux cruciaux.

Près de 500 présidents, administrateurs et directeurs d’organismes privés non lucratifs se sont réunis sur la place du Palais Royal le 4 février dernier. Ils étaient partie prenante des 19 fédérations et collectifs associatifs cosignataires d’un appel au rassemblement visant à mettre en lumière les tensions majeures en ressources humaines que connaissent les secteurs sanitaire, social et médico-social, ainsi que leurs conséquences inquiétantes.

À cette occasion, un manifeste rappelant la multiplicité et l’urgence de ces enjeux, auxquelles s’ajoutent des problématiques spécifiques à l’Île-de-France, a été prononcé. Il a été suivi de nombreuses prises de parole témoignant de situations critiques, menaçant la continuité d’accompagnement des personnes fragilisées :

“Dans nos établissements, la moyenne du délai de vacance est de 16,6 mois pour l’ensemble des postes. Si l’on ne considère que les postes d’encadrement ou les fonctions support telles que la comptabilité, cette moyenne est encore plus affolante !”

“Les tensions de recrutement et de fidélisation que nous connaissons ont des conséquences graves sur la dignité des personnes accompagnées et leur famille, mais aussi chez nos professionnels. Nos directeurs passent leur journée à réaménager le planning des équipes en fonction des postes vacants et des absences, et doivent toujours se demander si les conditions de sécurité et de qualité d’accompagnement sont réunies.”

“En Seine-Saint-Denis, nous ne pouvons ouvrir certains de nos dispositifs faute de professionnels pour les faire fonctionner. Par exemple, nous sommes financés pour accueillir 100 personnes isolées souffrant de psychopathologies or actuellement, nous payons des loyers pour des logements vides et les bénéficiaires potentiels restent à la rue.”

“Nous sommes contraints de composer des équipes avec de jeunes professionnels pas suffisamment qualifiés ni diplômés, dans des conditions particulièrement compliquées, auprès de publics qui le sont tout autant. Nos écoles de formation se vident mais comment voulez-vous susciter de nouvelles vocations dans ce contexte ?”

“Comment prendre soin des autres lorsque l’on n’arrive même plus à prendre soin de soi ? Faute de rémunérations suffisantes et de reconnaissance, nos professionnels encore en poste habitent toujours plus loin de leur lieu de travail, s’épuisent à la tâche, sont parfois obligés de cumuler d’autres emplois…”

Vendredi 18 février se tiendra la Conférence des métiers et de l’accompagnement social et médico-social, annoncée de longue date par le Gouvernement afin d’engager une réflexion profonde autour de leur attractivité, associant l’ensemble des parties prenantes concernées.

À la veille de cette échéance cruciale pour les structures et professionnels dont il est question, et a fortiori pour les personnes en situation de vulnérabilité et leurs proches, le collectif interfédéral francilien, qui s’est depuis élargi à 21 organisations, reste particulièrement mobilisé et en alerte.


Signataires :

AIRe, CHEMEA, CNAEMO, CNAPE, CNLAPS, Dynamo France, Fapil, FAS Île-de-France, FDCMPP, FEHAP Île-de-France, GNDA, Hexopée, Idée 93, Interlogement93, Nexem Île-de-France, SOLIHA Île-de-France, UAPS, UNAFORIS, Union régionale solidarité femmes d’Île-de-France, URHAJ Île-de-France, Uriopss Île-de-France.

Mots clés : animation, collectif, crise, métier, mobilisation, recrutement, travail social

Partagez ce contenu

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Document(s) à télécharger

Communiqué de presse du 16 février 2022
Manifeste du 4 février 2022

Ce contenu pourrait aussi vous intéresser

Résidences FJT : L’étau se referme sur un modèle économique déjà fragilisé !
Mobilisation du 23 03 2022
Pas un quinquennat de plus à la rue !
consultation CESE
Quel avenir pour les métiers du social ? Donnez votre avis !
Rassemblement francilien du 4 février 2022
Crise des métiers de l’humain : la mobilisation se poursuit en Île-de-France !
Mobilisés pour renforcer l’offre de logement dédiée aux jeunes en Île-de-France
Tous les jeunes doivent être équitablement soutenus !
Ne manquez rien de nos actualités 

Formulaire d’inscription à la lettre aux partenaires

Vous œuvrez au quotidien au service des jeunes francilien·e·s ? Abonnez-vous à notre lettre trimestrielle pour être informé·e de nos réflexions, de nos analyses et de nos actions au service des jeunes !

Je m'abonne

* champ requis
En renseignant ce formulaire, vous acceptez de recevoir notre communication (environ 1 fois par trimestre). Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de description que vous trouverez en bas de chaque newsletter ou par mail : contact@urhaj-idf.fr.